Un nouveau design pour Philathematique





Schéma tiré de l'atlas des Lépidoptères de France- 1944

Survoler les légendes pour les visualiser sur le dessin
Epicrâne (e) Pattes membraneuses "fausses pattes"
(p.1 à p.a)
Ecusson prothoracique (e.p.) Stigmates ou orifices respiratoires (s)
Prothorax (I.) Pattes thoraciques "vraies pattes" (p.I à p.III)
Mésothorax (II.) Lèvre inférieure (l.i.)
Métathorax (III.) Filière par laquelle sort la soie (f.)
Segments abdominaux (de 1. à 10.) Ocelles (x6) ou yeux simples (o.)
Ecusson anal (e.a.)


La larve, ou chenille, représente le stade de croissance pendant lequel l'insecte se nourrit et accumule des réserves. La chenille, toute petite à sa naissance, subit un certain nombre de mues, généralement quatre, avant d'atteindre sa taille adulte.

La durée de l'état larvaire varie beaucoup.

     
Les larves n'ont jamais plus de 16 pattes. La tête est fortement chitinisée et le corps est divisé en treize segments (3 segments thoraciques et 10 segments abdominaux). Elle peut être nue ou revêtue de poils.

La restriction des organes locomoteurs oblige les chenilles à ramener la partie postérieure du corps près de la partie antérieure pour pouvoir progresser, le corps faisant une grande boucle à chaque pas.



Accueil  |  Mentions légales  |  Plan du site  |  Contacts |  Tous droits réservés 2009-2011